7 idées reçues sur la psychologie de l'achat immobilier

Aix-en-Provence, France, 21 avril 2016

Homme, femme… vivent-ils leur recherche immobilière de la même manière ?

7 IDEES RECUES SUR LA PSYCHOLOGIE IMMOBILIERE 

Homme, femme… vivent-ils leur recherche immobilière de la même manière ?

Si certains pensent que les hommes viennent de Mars et que les femmes viennent de Venus, le portail d’annonces immobilières Logic-Immo.com a souhaité creuser le sujet en interrogeant les futurs acquéreurs en recherche active d’un bien immobilier pour savoir s’ils vivent ce moment fort de leur parcours de vie de la même manière. La recherche immobilière au féminin est-elle différente de celle au masculin ? Pour répondre à cette question, l’Observatoire du Moral Immobilier piloté par le portail d’annonces immobilières Logic-Immo.com en collaboration avec TNS Sofres a interrogé 1251 personnes, hommes et femmes, ayant un projet d’acquisition d’un bien immobilier sous un an*. De quoi mettre un terme à certaines idées reçues en matière de psychologie de l’achat dans le domaine immobilier.​
 

IDÉE REÇUE 1 : Les hommes ont moins d’appréhension à se lancer dans un projet d’acquisition

VRAI

Interrogées dans le cadre de l’étude Logic-Immo.com, 45% des femmes en recherche active d’un bien reconnaissent avoir des appréhensions quant au fait de se lancer dans un projet d’acquisition. Les hommes ne sont quant à eux que 27% à exprimer de tels sentiments.

 

IDÉE REÇUE 2 : Fans de shopping, les femmes éprouvent plus de plaisir que les hommes dans la recherche immobilière

FAUX

2 hommes candidats à l’acquisition immobilière sur 3 affirment que la recherche immobilière est une étape plaisante (66%), un indicateur légèrement plus marqué que chez les femmes même si la majorité des candidates à l’accession (60%) exprime également éprouver du plaisir dans leur recherche immobilière.

 

IDÉE REÇUE 3 : Les hommes se disent moins stressés par leur recherche immobilière

VRAI

Souvent assimilée à tort à un exercice anxiogène, la réalité de la recherche immobilière est toute autre puisque seul 1 futur acquéreur sur 3 a le sentiment d’être stressé par sa recherche immobilière (35%), avec une disparité homme femme marquée.

En effet, 70 % des candidats à l’accession de sexe masculin disent ne ressentir aucun stress au cours de cette phase de leur parcours d’acquisition alors que 55% des femmes interrogées ayant un projet d’acquisition partagent cette approche zen de l’expérience.

 

IDÉE REÇUE 4 : Les femmes sont plus souples que les hommes s’il faut faire des concessions lors de leur recherche immobilière

FAUX

Invitées à s’exprimer sur leur capacité à faire des concessions dans le cadre de leur recherche immobilière, 22% des femmes candidates à l’acquisition se montrent réfractaires à tout compromis qu’il s’agisse de la localisation géographique du bien, sa surface et encore moins son prix. Or, seuls 16% des hommes n’envisagent pas de faire de concessions dans le cadre de leur recherche immobilière.

Les hommes font ainsi preuve d’une plus grande souplesse même si les deux publics se montrent majoritairement lucides au sujet des besoins de flexibilité, et sont prêts à faire des concessions notamment sur la surface du bien (40% des femmes et 36% des hommes), la localisation géographique (21% des femmes et 27% des hommes) et parfois même sur le prix (17% des femmes, et 22% des hommes).

IDÉE REÇUE 5 : Les hommes sont plus disposés acheter sans avoir le coup de cœur

VRAI

9 femmes sur 10 (91%) cherchant à acquérir un bien immobilier n’envisagent pas d’acheter sans avoir eu le coup de cœur pour le logement proposé. Or, chez les hommes, ils ne sont que 78% à se montrer aussi déterminés par la quête du bien coup de cœur qui les fera passer à l’acte. Une quête pour le coup de cœur marquée qui se traduit d’une manière générale par la montée en puissance des mises en valeur de biens via les techniques de home staging.

IDÉE REÇUE 6 : Les femmes sont plus souvent frustrées par les prix des biens par rapport à leur budget

VRAI & FAUX

Concernant leur pouvoir d’achat immobilier, homme et femme semblent partager le même sentiment de frustration lorsqu’ils confrontent leur budget aux prix du marché. Aussi, 83% des femmes interrogées évoquent cette frustration contre 79% des hommes candidats à l’acquisition.

 

IDÉE REÇUE 7 : Les hommes recherchent davantage un investissement qu’un cocon

VRAI

Lorsqu’il s’agit de s’exprimer sur ce que leur futur bien représente pour eux, les femmes évoquent en premier lieu un cocon (38%) suivi d’un investissement pour demain (19%). Plus pragmatiques, les futurs acquéreurs de sexe masculin parlent d’abord d’investissement (29%) alors que le cocon n’arrive qu’en deuxième place à 21%.


METHODOLOGIE DE L'ETUDE

Enquête réalisée auprès de 1251 personnes ayant un projet d’acquisition d’un logement d’ici à 1 an interrogées en octobre 2015. Echantillon représentatif redressé à partir des données de cadrage TNS Sofres.

Contacts Presse

Sujet lié